Terrain de contrôle des paramètres physicochimiques de l’eau du bassin de Bukavu au lac Kivu en République Démocratique du Congo


Le Laboratoire d’Hydrobiologie, d’Aquaculture et Gestion des Ressources Naturelles de l’Université Officielle de Bukavu (LHAGREN-UOB) a organisé en date 09 août 2022 une mission de contrôle de la qualité physicochimique de l’eau dans différentes baies du lac Kivu, bassin de Bukavu où les poissons sont élevés en cages flottantes. Cette mission conduite par le Professeur Akonkwa BALAGIZI, Directeur du Laboratoire et dirigée par l’enseignant du cours d’Aquaculture ; le Professeur Fanuel KAPUTE de Mzuzu University du Malawi, a connu la participation de 5 étudiants dont deux nationaux et trois étudiantes venues du Benin, du Malawi et du Kenya, tous inscrits dans le programme de Master en Pêche et Aquaculture du Département de Biologie de l’Université Officielle de Bukavu. L’objectif était de comparer la qualité physicochimique des eaux autours et loin des plateformes d’élevage des poissons en cages au lac Kivu, en vue de lier les théories apprises à la pratique du terrain. Au cours de ce terrain, le LHAGREN-UOB a testé d’autres nouveaux équipements (Don de TWAS/UNESCO).

Il s’agit de la bouteille de VanDorn avec thermomètre incorporé (permettant de prélever un échantillon d’eau à n’importe quelle profondeur des eaux du lac), d’une sonde multiparamétrique de marque HANNA HI9829 capable de prélever 12 paramètres physicochimiques des eaux.

D’autres appareils tels que la sonde de marque APERA instrument et ORP Meter ont été utilisés pour les prélèvements.   


Le Professeur KAPUTE s’est réjoui des équipements disponibles au LHAGREN-UOB prouvant son expertise dans les recherches en milieu aquatique. Le Professeur Akonkwa BALAGIZI, a rassuré que l’équipe des chercheurs du Laboratoire est déjà prête pour valoriser ces matériels.

Il sied de rappeler que l’Université Officielle de Bukavu organise avec l’appui du projet COTRA, une formation de troisième cycle en Pêche et Aquaculture depuis 2020 et certains étudiants travaillent sur les études d’impact environnemental et social (EIES) de la culture des poissons en cages sur la communauté planctonique du lac Kivu. Les résultats de ces travaux aideront sans doute les entrepreneurs à améliorer leur production tout en limitant les impacts négatifs sur l’environnement aquatique.

Par Ass. Baguma Balagizi

Une réponse à “Terrain de contrôle des paramètres physicochimiques de l’eau du bassin de Bukavu au lac Kivu en République Démocratique du Congo”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*