LES AGENTS ET ETUDIANTS DE L’UOB INFORMES DE LA REFORME DU SYSTEME D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE EN RDC.

130 étudiants de l’Université Officielle de Bukavu (UOB), viennent d’être informés sur la réforme de l’Enseignement Supérieur Universitaire dans notre pays. Cela à travers un atelier de formation organisé par le Recteur de l’Université Officielle de Bukavu, le Professeur Jean-Berckmans MUHIGWA le lundi 13 décembre 2021 au Campus de Karhale.

Après, les deux ateliers de préparation à l’arrimage au LMD animés par le Professeur IYELE BATSU (Université de Kisangani) et le Professeur MATTHEW MIHELIC et le Dr. ROBIN MIHELIC issus des Universités américaines, 5 autres ateliers ont été tenus par le comité de gestion de l’Université dont un en guise de restitution de résolutions des états généraux, un atelier avec le corps académique, un atelier avec le corps scientifique, un atelier avec tout le personnel administratif de l’Université, et celui-ci avec un échantillon représentatif des étudiants inscrits régulièrement à l’Université Officielle de Bukavu.

Devant le Porte-parole des étudiants, les ministres membres du collège des étudiants, les délégués facultaires, les chefs de promotion et la Brigade Universitaire, le Professeur MUHIGWA a attiré l’attention des participants autour des 7 dimensions de la reformule : 1) La loi cadre et les mesures d’application, 2) Le diagnostic du secteur de l’ESU,3) La cartographie de l’ESU, 4) La mise en œuvre de la Réforme LMD, 5)Le partenariat éducatif et l’entreprenariat, 6)La numérisation de l’ESU, 7) La formation des formateurs (le 3 ième cycle).

« Le système Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est qu’une des dimensions de la réforme de l’ESU-précise le Recteur »

Qu’est-ce qui change avec le système LMD ?

La mise en œuvre du LMD permettra de privilégier la spécialisation dans la formation. De plus, le temps mis dans les cursus est relativement plus court et favorable à l’insertion professionnelle.

Ce système vise à rendre les étudiants plus responsables dans le processus d’apprentissage. L’étudiant qui était censé mémoriser et reproduire la matière produite entièrement par le Professeur est appelé à fournir des efforts pour faire des recherches et à réfléchir par lui-même pour produire des résultats sous l’égide de l’enseignant. Il permet d’ajouter :

a) Des modules de professionnalisation Par exemple, un étudiant de Droit aura son diplôme de droit mais aussi un certificat en informatique s’il a choisi un module d’informatique. C’est le système de passerelle où un étudiant peut choisir des modules qui ne figurent pas sur son programme de formation.

b) Le système de crédit. Toutes les 15 heures d’enseignement ou de recherche de l’étudiant représentent un crédit. L’année compte deux semestres. Chaque semestre a 30 crédits. Donc l’année a 60 crédits ; ce qui représente 900 heures de travail, tout travail pris en compte.

c) L’évaluation des enseignants par l’étudiant Parce que l’étudiant devient le chef d’orchestre du système pour préparer sa professionnalisation.

d) En plus, la licence qui s’étendait sur 5 années d’études, est réduite à 3 ans pour toutes les facultés, à l’exception de la Médecine, Pharmacie et de l’Ecole des Mines dans le cadre de l’UOB.

Ce système présente non seulement des avantages économiques liés à la réduction de la durée des études, mais permet également à améliorer le taux de réussite des étudiants.

Applicable à toutes les institutions, à toutes les options et à toutes les promotions, dès la rentrée du 5 janvier 2022. La décision annoncée dans l’instruction 023 à la suite des états généraux qui avaient formulés plus de 315 recommandations dans les 7 dimensions de la réforme (panel).

C’est dans ce cadre que l’Université Officielle de Bukavu, organise depuis le mois d’octobre, une série d’ateliers en vue de mieux préparer les différentes parties prenantes au changement qu’impose la réforme qui entre en vigueur le 5 janvier 2022, date fixée pour l’ouverture officielle de l’année académique 2021-2022 par le son excellence le Ministre de l’enseignement supérieur MUHINDO ZANGI.

Le tout dernier atelier de la liste est prévu lors des séances d’encadrement des nouveaux étudiants juste après l’ouverture de l’année académique du 5 au 8 janvier 2022 pour les nouveaux étudiants.

Une grande instance a été mise sur le développement des infrastructures des auditoires, des laboratoires et des cliniques de l’Université

Service de communication

Une réponse à “LES AGENTS ET ETUDIANTS DE L’UOB INFORMES DE LA REFORME DU SYSTEME D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE EN RDC.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*