l’UOB lance les activités du Centre d’Information et Recherche sur le Risques Naturels

L’Université Officielle de Bukavu (UOB), à travers sa faculté des Sciences, Département de Géologie, a lancé, ce 30 Novembre 2021, les activités du Centre d’Information et de Recherche sur les Risques d’origine Naturelle (CIRRiNa).

Ce centre a pour mission principale de mener des recherches sur les aléas d’origine géologique et les risques associés dans la région du Rift Est Africa mais aussi de communiquer les résultats de leurs recherches à la communauté locale et aux autorités.

Le Professeur Désiré Akonkwa de la faculté des Sciences a l’UOB, indique que l’idée de la création de ce centre a été motivée par les réalités de la région qui exposent en permanence la population en aux risques d’origine naturelle.

« Nous vivons dans une région où nous sommes exposés aux risques naturels depuis plusieurs années. Au niveau de l’université, avec notre partenaire, nous avons pensé que c’était vraiment important qu’on puisse avoir dans la région, un centre capable de nous informer au moment opportun, sur base des recherches menées les risques naturels que nous avons dans la région », explique-t-il.

Ce centre va fonctionner avec de chercheurs spécialistes dans le domaine des risques d’origine naturelle.

Dr. Caroline Michellier, chercheure au Musée Royal de l’Afrique Centrale ajoute que ce centre n’est pas une solution magique aux catastrophes naturelles mais il va permettre à la population de vivre avec.

« Ce centre est important pour la région des Grands-Lacs et de la ville de Bukavu en particulier, c’est pourquoi on a voulu son implantation ici à l’UOB. Ce centre n’est pas une solution contre les risques naturels mais c’est une manière de diffuser de l’information et de sensibiliser la population de façon à ce qu’elle puisse se préparer davantage à ce genre d’événements et qu’elle prenne des mesures pour ne plus faire face à des dangers aussi grands que les séismes, les glissements de terrain ainsi que les érosions ravinantes ».

Le CIRRiNa aborde les thématiques sur les aléas sismiques, aléas liés aux glissement de terrain, aléas liés aux érosions ravinantes et comment vivre avec les menaces.

Notons que le CIRRiNa a été installé grâce à l’appui scientifique et financier du Musée Royal de l’Afrique Centrale (MRAC), et en particulier de l’Unité de Risques Naturels à travers le projet Harissa (Un projet qui réunit des dizaines des partenaires autour des différents thèmes, essentiellement accès sur les aléas géologiques, climatiques et géographiques).

Cellule de communication

3 réflexions sur “l’UOB lance les activités du Centre d’Information et Recherche sur le Risques Naturels”

  1. Une bonne initiative vraiment. Nous estimons qu’avec ce centre, le service de la protection civile aura aussi la chance d’avoir des données pertinentes en vue de bien fournir les recommandations aux décideurs quant à la planification de l’occupation/urbanisation des villes.

  2. Il ya une façon de transmettre l’information dès nos jours comme la plus part des personnes ne lisent pas les articles… Mais courage et felicitation pour l’initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*