Lutte contre le Covid-19 : L’Université Officielle de Bukavu fabrique des respirateurs automatiques

L’Université Officielle de Bukavu a mis en place des respirateurs automatisés  afin d’approvisionner les hôpitaux de la République Démocratique du Congo pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Dans un entretien avec 7SUR7.CD ce mercredi 29 avril 2020, le professeur épidémiologiste, Théophile Kabesha, doyen de la faculté de médecine de l’Université officielle de Bukavu, indique que ces respirateurs sont un moyen nécessaire pour les patients de Covid-19.

« Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus dans les pays à faible revenu comme le nôtre, il fallait trouver un moyen pour assister la population. L’université officielle de Bukavu fabrique déjà des respirateurs. le premier modèle était élémentaire, le deuxième est automatisé. Nous n’attendons que l’accréditation et la certification par le ministère habilité et les partenaires sanitaires pour en fabriquer en grand nombre et éviter le piratage », a-t-il expliqué.

Le professeur Théophile Kabesha précise que l’université officielle de Bukavu est capable de fabriquer un grand nombre de respirateurs avec l’appui et la demande du gouvernement congolais. Il renseigne que ces respirateurs ont une capacité importante de stockage d’air et de concentration d’oxygène. Il sied de rappeler que les respirateurs sont utilisés pour le traitement de patients atteints de Covid-19 en situation de détresse respiratoire.

10 Responses
  1. Francisco Cirhuza

    Félicitations à notre Alma mater….que les hôpitaux de la place soient exemplaires pour la consommation locale de ces produits afin d’encourager ces initiatives combien louables.
    Un gouvernement responsable de doit d’appuiyer ce projet.
    Sincères félicitations aux chercheurs !

  2. MUSAFIRI LUNAMBA Claude

    C’est une innovation à saluer. Cette contribution à la liste contre le Covid-19 va laisser l’UOB dans les pages de l’histoire. Que tout soit fait avec un coeur scientifique et humanitaire en mettant de côté le lucre…Le travail bien fait attirera des éloges à l’institution et beaucoup d’ autres avantages. Courage chers chercheurs. Vous faites la fierté de notre noble.

Leave a Reply